5 conseils pour réussir l'ouverture de votre école de langue

La maîtrise de l'anglais de plus en plus demandée. On assiste aussi à un engouement pour des langues plus exotiques, dont le chinois et le japonais. 5 conseils pour réussir l'ouverture de votre école de langue.

 

1. Bien cibler la clientèle de l'école de langue

Clientèle ? Les écoles de langue n'ont pas une, mais plusieurs clientèles. Les professionnels (formation professionnelle continue), les particuliers, les étudiants, les demandeurs d'emploi, les adolescents, les pitchouns...

Cette première décomposition n'est qu'approximative. Il faut ensuite composer avec des objectifs et des cursus bien spécifiques à chaque population. CPF (Compte Personnel de Formation) pour les professionnels, préparation BULATS ou TOEIC pour les étudiants, etc.

Tout projet de création d'une école de langue doit se pencher activement sur la clientèle qu'il cible. Une ville universitaire comportera plus d'étudiants et sera plus portée sur les certifications d'anglais... Une ville ouverte sur le monde et active économiquement générera plus de formation professionnelle continue... Restera à composer avec la concurrence. Où sont-ils forts ? Quelles sont les places qu'ils ont laissé vacantes ?

 

Conseils pour ouvrir une école de langue: Clientèle

Conseils pour  ouvrir une école de langue: Avoir une bonne méthode

2. Avoir une méthode capable de produire des résultats pédagogiques et financiers

Il suffisait dans les années 1980 d'ouvrir son école de langues, de montrer qu'on était sympathique et anglophone pour que les clients affluent.

Cette époque est désormais révolue. En témoigne la mauvaise rentabilité des écoles de langues traditionnelle et les résultats decevants de nombre de leurs stagiaires. Le choix de la méthode pédagogique est aujourd'hui essentiel:

  • pour s'assurer que les stagiaires sont fiers de leurs progrès et atteignent les résultats escomptés, notamment en matière de certification.
  • pour s'assurer que l'école de langues dégage une marge suffisante pour rémunérer correctement son management et ses équipes tout en finançant ses investissements.

 

3. Rendre l'école de langue visible

Il est peu probable que vous soyez seul sur votre marché. Pensez donc à rendre votre école de langues visible. La visibilité résulte de 4 paramètres qu'il faut savoir doser:

  • L'emplacement. Voulez-vous travailler à proximité de vos clients B2B dans une zone industrielle ? Dans une boutique bien visible en centre ville pour les clients particuliers ? L'emplacement doit être cohérent avec la clientèle.
  • Les réseaux et relations publiques. Qui seront vos prescripteurs ? Les gens qui ont confience en vous et qui vous enverront des stagiaires ? Avez-vous un réseau parmi les conseillers de Pôle Emploi ? Parmi les DRH en entreprise ?
  • Internet. C'est le premier endroit où l'on va pour chercher son prestataire de formation. Google, pagesjaunes, sites spécialisés. Savez-vous référencer une page internet ? Rendre votre site visible ?
  • Action commerciale. Flyer, affiches, brochures, tractage, films au cinéma, salons professionnels...

 Il y a de nombreuses façons de se rendre visible. L'essentiel sera d'être cohérent avec votre cible. De ne pas s'installer en plein centre ville et dans une zone ingarable pour s'adresser à une clientèle d'entreprises par exemple...

 

Conseils pour ouvrir une école de langue: Etre visible

Conseils pour ouvrir une école de langue: Gestion

4. Penser à la rentabilité et prévoir son financement

La rentabilité des écoles de langues peut s'avérer excellente. Mais elle n'est généralement pas évidente, comme le souligne l'étude de marché Linguaid. D'une part parce que les marges unitaires sont souvent faibles. Ensuite parce qu'il y a un fort décalage entre le moment où une formation est réalisée, et celui où elle est payée par les organismes financeurs (OPCA).

Impossible donc pour les entrepreneurs de simplement naviguer à vue, calculer un ratio de marge approximatif et espérer pour le mieux. Réaliser un compte d'exploitation prévisionnel et calculer son besoin en financement (BRF - Besoin en Fond de Roulement) est essentiel. Car il faudra typiquement tenir quelques mois en début d'activité avant que les paiements ne finissent par tomber.

 

5. Penser d'entrée de jeu aux procédures administratives

Omniprésent dans la formation professionnelle continue, l'administratif n'a rien de sorcier mais il se doit d'être rigoureux. Car les organismes financeurs ne tolèrent pas les à peu près et exigent des comptes précis (accompagnés de feuilles d'émargement, lesquelles ont été précédés de devis, de conventions de formation, de programmes détaillés, de PIF (Plans Individuels de Formation), d'attestations de rentrée en stage, etc. Et si cela ne suffisait pas, il faut désormais que les nouvelles écoles de langues déposent un dossier DATADOCK pour être homologuées par les financeurs...

Rien de compliqué en soi, de la petite mécanique qu'on peut gérer sans problème avec un bon CRM (logiciel de suivi des clients). Mais difficile pour les nouveaux entrants de générer tout ces documents ex-nihilo. 

Conseils pour ouvrir une école de langue: Administratif

En savoir plus :

Victoria's
English
Le réseau
des écoles de langues
04 99 74 22 74
27/03/2018
- Bonjour Monsieur, j'ai besoin d'une formation d'anglais prise en charge par le CPF (Compte Personnel de Formation).  C'est un appel entrant comme nos écoles de langues en re...
13/02/2018
Intéressante réunion organisée par la Fédération Française de la Formation Professionnelle à Lyon en ce début Février 2018. Y participaient notamment les DRH de nombreuses ent...
02/02/2018
Grandes manoeuvres autour de la réforme du CPF depluis l'automne 2017. Le gouvernement a publié une feuille de route assez détaillée qui précise ses intentions : Simplificatio...
12/10/2017
L'apprentissage inversé pour les cours d'anglais dans un lycée. L'expérience et le livre, L'élève au coeur de sa réussite, Marie-Hélène Fasquel.

Voir toutes les actualités